(récit de voyage)

L'automne en Grèce Les trésors des Zagori

texte : Maud Vidal-Naquet / photo : Laurent Fabre
27 novembre 2015 / mise à jour : 11 octobre 2017
La Grèce ne se résume pas qu’à ses îles. Direction les Zagori en Epire, une région sauvage et montagneuse où se cachent de splendides villages et des adresses enchantantes.
Le village de Kipi dans la brume, Kipi domine le célèbre pont à trois arches de Plakida.
Le village de Kipi dans la brume • Kipi domine le célèbre pont à trois arches de Plakida.
Skala de Vradeto, De nombreux sentiers pavés (kalderimi) parcourent les montagnes des Zagori comme ici entre les villages de Kapesovo et Vradeto.
Skala de Vradeto • De nombreux sentiers pavés (kalderimi) parcourent les montagnes des Zagori comme ici entre les villages de Kapesovo et Vradeto.
Ballade à Kokinolithari, Depuis le village de Mikro Papingo on peut faire de belles excursions surplombant les gorges de Vikos ou bien s’aventurer plus dans la montagne en direction de Drako Limni.
Ballade à Kokinolithari • Depuis le village de Mikro Papingo on peut faire de belles excursions surplombant les gorges de Vikos ou bien s’aventurer plus dans la montagne en direction de Drako Limni.

Nous arrivons à Kapesovo sous une pluie battante. Dans l’unique auberge de ce minuscule village des Zagori, le feu crépite dans la cheminée. L’auberge s’appelle Thoukididis comme le fameux historien de l’Antiquité (Thucydide en français). C’est aussi le nom du propriétaire, un professeur d’histoire à la retraite passionné et passionnant.

Avec sa fille Elli, Thoukididis nous attend dans son auberge. En ce début novembre, il distille le tsipouro, l’eau-de-vie locale fabriquée à partir du marc du raisin. Dans une petite pièce remplie de vieux chaudrons et de fruits et légumes du potager, il s’affaire auprès d’un bel alambic en cuivre. Pour accompagner notre dégustation de tsipouro, une ribambelle de plats sont dressés sur la table basse : petites brochettes d’agneau, tourte aux herbes sauvages, salade de lentilles, noix… «Notre philosophie est de montrer comment l’on vivait autrefois», nous explique Thoukididis qui a grandi dans ce village auprès d’une grand-mère vigneronne. « Ici, la principale richesse du village était la vigne, se rappelle-t-il. Avec les raisins, nous produisions du vin, de l’eau-de-vie, du sirop et même des sucreries

Il y a une dizaine d’années, Thoukididis a restauré sa maison pour la transformer en auberge, embarquant ses deux filles dans l’aventure. En cuisine, Gianna fait des merveilles comme le risotto aux champignons ou le veau aux bolets sautés accompagné d’une purée de pomme de terre du jardin. Pendant ce temps, Elli, l’aînée, vend douceurs et produits du terroir dans le café salon de thé qu’elle tient sur la place du village. «I Sterna» est une adresse enchantée où les étagères sont chargées de confitures maison, de plantes aromatiques, de liqueurs et de champignons séchés, mais aussi de bijoux et de cousins fantaisie créés par Elli. 

Au milieu de ses alambics, Thoukididis nous attend dans son auberge pour préparer le tsipouro, Auberge Thoukididis, Zagori, Epire, Grèce, Chambre dans l'école de Kapesovo, Elli dans sa boutique i Sterna à Kapesovo,

Le lendemain, le soleil nous invite à explorer les environs. Un chemin bâti, véritable oeuvre d’art zigzaguant dans la falaise, nous permet, depuis Kapesovo, de rejoindre à pieds Vradeto. Depuis ce beau village nous poussons jusqu’à Beloï, un point de vue spectaculaire sur les profondes gorges de Vikos. En chemin, nous traversons un paysage fantasmagorique où se dressent des tours en pierre. Toutes ces pierres : voilà la matière première des Zagori !

Tout au nord est de la Grèce, juste au-dessus de Ioannina, la capitale de l’Epire, les Zagori forment une communauté surprenante de 46 villages perdus dans la montagne. Ils se distinguent par leurs solides maisons au toit couvert de lauze, leurs sentiers muletiers pavés, leurs ponts à arches qui enjambent les rivières. Sous l’occupation turque (de 1430 à 1912), ces villages  avaient  obtenu un statut d’autonomie et des privilèges qui leur permettaient de commercer librement. En nous faisant visiter l’immense école de Kapesovo, Thoukididis nous éclaire sur l’histoire des Zagori :

«Nos hommes ont bâti des fortunes colossales en voyageant dans tous les Balkans, allant même jusqu'à Venise, Vienne, Moscou ou Le Caire. Ils se sont aussi enrichis en occupant des postes élevés dans l’administration de l’Empire ottoman, comme l’un des nôtres qui fut intendant général de l’armée. Très attachés à leur village d'origine, leur fortune était consacrée à construire des écoles et des ponts, à envoyer des livres, mais aussi de la porcelaine et des verreries qui embellissaient les maisons. »

L’historien nous explique aussi que les Zagori ont dû leur fortune à un sens aigu du bien commun, une organisation rigoureuse et une valorisation optimales des ressources de la région. Sa fille Elli remarque malicieusement : «Avec toutes ces qualités que nous avons, il faudrait que la Grèce se dote d’un ministre des finances venant d’ici pour sortir rapidement de la crise».

Le pont à trois arches de Plakida, Egalement nommé pont de Kalogeriko car sa construction a été finançée par l'higoumène du monastère du Prophète Elie à Vitsa en 1814.
Le pont à trois arches de Plakida • Egalement nommé pont de Kalogeriko car sa construction a été finançée par l'higoumène du monastère du Prophète Elie à Vitsa en 1814.
: Paysages près de Beloï, : Pont de Noutsos, : Chèvres sur la route de Kapesovo, : Couleurs d'automne,

Dans ces montagnes, la crise semble bien loin. Les villages ont été restaurés grâce à des subventions européennes et revivent avec le tourisme vert. Nous avons un coup de coeur pour de nombreux villages : Kapesovo, Tsepelovo, Kipi, Koukouli, Ano Pedina, Aristi, mais aussi Papingo et Mikro Papingo, situés dans un site grandiose de la fin des gorges de Vikos. Au pieds du mont Gamila qui culmine à 2497 m d’altitude, Papingo et Mikro Papingo se trouvent au coeur du parc national de Vikos-Aoos, connu pour ses chamois, ses chats sauvages et… ses ours. Les deux villages sont la porte d’entrée pour randonner dans le massif du Tymfi et notamment monter jusqu’au fameux Drakolimni, le lac du Dragon. Il fait trop froid pour nous aventurer si haut dans la montagne dont les cimes sont déjà enneigées.

A Papingo, nous ferons plutôt une étape gourmande dans une auberge recommandée par Elli : Astra, tenue par deux frères d’origine sarakatsane, une ethnie d’éleveurs en Grèce. A la lisère du village, l’auberge jouit d’une situation exceptionnelle face aux falaises ocre plongeant dans la gorge. Tout autour, cette belle maison en pierre domine les terrasses de culture de son potager. Tout est maison : les légumes comme la viande et les fromages qui viennent du troupeau élevé par leurs parents de manière traditionnelle. Chaque été, chèvres et brebis font la transhumance depuis la plaine vers les prairies perchées à 2000 m d’altitude au-dessus de l’auberge. Les plats, comme la salade de courgette du jardin ou les côtelettes d’agneau grillées se révèlent délicieux. Le tout est accompagné d’un tsipouro exceptionnel. A la fin du repas, Spyros et Kostas, les deux frères, nous conseillent une balade facile et de toute beauté en balcon sur les gorges. S’échappant du village, le sentier passe sous les falaises en forme de tour des Astraka avant de rejoindre Kokinno Lithari, un belvédère envoutant. Les gorges à nos pieds, nous nous laissons transporter par la vue sur les chaînes de montagne mauves qui ondulent dans le soleil couchant.

Pâturages au nord de Metsovo,
Pâturages au nord de Metsovo
Village de Mili,
Village de Mili
Village de Papingo, L'architecture traditionelle des Zagori s'est développée sous la période ottomane à partir du 15e siècle.
Village de Papingo • L'architecture traditionelle des Zagori s'est développée sous la période ottomane à partir du 15e siècle.
Eglise de Papingo Village de Mikro Papingo, Village de Mikro Papingo, Zagori, Epire, Grèce Auberge Astra à Papingo, Auberge Astra à Papingo, Zagori, Epire, Grèce Auberge Astra à Papingo, Auberge Astra à Papingo, Zagori, Epire, Grèce
Le lac des sources de l'Aoos au dessus de Metsovo,
Le lac des sources de l'Aoos au dessus de Metsovo
Village d'Aristi, Village d'Aristi,
(carte)

(carnet d'adresses)

Hôtels

Thoukididis à Kapesovo
Cette auberge chaleureuse et traditionnelle fait revivre le village. Six belles chambres, un savoureux restaurant et, sur la place du village, un salon de thé proposant des douceurs et des produits du terroir «i Sterna».
• Contacter Elli de notre part, elle parle français : 0030-697 7202817
site

Astra à Papingo
Une auberge alliant tradition et modernité. Grands studios au design en bois et excellente taverne.
site

Trekking

Pour randonner, la meilleure carte est celle d’Anavasi (Zagori au 1/50.000e). A se procurer sur place ou à la librairie Travel Bookstore, 32, Voulis str. à Athènes
site • 0030-21032 18104