DESTINATION Anafi

Anafi, la Robinsonne

Quel contraste avec Santorin, sa célèbre voisine ! Anafi, la plus reculée des Cyclades, se présente comme un havre de paix. On raconte qu’Apollon a présidé à la destinée de l’île. Le dieu aurait fait surgir Anafi pour sauver les Argonautes pris dans la tempête. Le mythe se lit dans le paysage : à la pointe sud est de l’île, un monolithe spectaculaire se dresse dans la mer. Il est couronné par deux monastères, dont l’un est un ancien temple dédié au dieu solaire. Plages solitaires ourlées de sable fin, randonnées aériennes, capitale haut perchée qui égrène quelques délicieuses tavernes : il y a peu faire, mais en toute authenticité.

(carte)